L'état de santé des deux victimes de l'agression à la machette est désormais stable, a-t-on appris de source policière. Opérées toutes les deux en urgence lors de leur admission à l'hôpital Notre-Dame de Charleroi, elles ont été plongées dans un coma artificiel duquel elles sont à présent sorties. Hakima, la plus sévèrement touchée par un coup de machette qui lui a fendu le visage, devra subir plusieurs opérations de chirurgie faciale. Elle a été prise en charge par les meilleurs spécialistes du pays. Corinne, qui souffre de blessures au cou et à la mâchoire, devra être transférée dans un hôpital spécialisé afin d'y subir une deuxième opération. (Belga)

L'état de santé des deux victimes de l'agression à la machette est désormais stable, a-t-on appris de source policière. Opérées toutes les deux en urgence lors de leur admission à l'hôpital Notre-Dame de Charleroi, elles ont été plongées dans un coma artificiel duquel elles sont à présent sorties. Hakima, la plus sévèrement touchée par un coup de machette qui lui a fendu le visage, devra subir plusieurs opérations de chirurgie faciale. Elle a été prise en charge par les meilleurs spécialistes du pays. Corinne, qui souffre de blessures au cou et à la mâchoire, devra être transférée dans un hôpital spécialisé afin d'y subir une deuxième opération. (Belga)