Jelle F. avait été interpellé par la police française durant la nuit du 5 au 6 mars 2015 lors d'un contrôle de routine dans les environs de Paris. La justice belge était à la recherche depuis plusieurs mois de l'homme qui avait envoyé des mails de menace à la chaîne de supermarchés Delhaize et lui avait extorqué de l'argent. Cet individu avait également revendiqué l'attaque à l'acide commise sur une femme de ménage de Delhaize commise le 20 février 2015. La police française avait retrouvé une arme, un couteau et plusieurs cartes de crédit prépayées dans le véhicule de Jelle F. Ce dernier avait utilisé ces cartes pour extorquer de l'argent à la société Delhaize. Jelle F. avait été ensuite extradé en Belgique où il est incarcéré depuis. Selon les psychiatres judiciaires, l'homme est responsable de ses actes mais présente des traits psychopathes et antisociaux. Jelle F. a été inculpé d'extorsion et de tentative d'assassinat, mais le parquet de Bruxelles voulait le poursuivre pour torture. La victime, Marina T., souhaitait que l'affaire soit renvoyée devant la cour d'assises pour tentative d'assassinat et avait donc fait appel de l'ordonnance de renvoi de la chambre du conseil. (Belga)

Jelle F. avait été interpellé par la police française durant la nuit du 5 au 6 mars 2015 lors d'un contrôle de routine dans les environs de Paris. La justice belge était à la recherche depuis plusieurs mois de l'homme qui avait envoyé des mails de menace à la chaîne de supermarchés Delhaize et lui avait extorqué de l'argent. Cet individu avait également revendiqué l'attaque à l'acide commise sur une femme de ménage de Delhaize commise le 20 février 2015. La police française avait retrouvé une arme, un couteau et plusieurs cartes de crédit prépayées dans le véhicule de Jelle F. Ce dernier avait utilisé ces cartes pour extorquer de l'argent à la société Delhaize. Jelle F. avait été ensuite extradé en Belgique où il est incarcéré depuis. Selon les psychiatres judiciaires, l'homme est responsable de ses actes mais présente des traits psychopathes et antisociaux. Jelle F. a été inculpé d'extorsion et de tentative d'assassinat, mais le parquet de Bruxelles voulait le poursuivre pour torture. La victime, Marina T., souhaitait que l'affaire soit renvoyée devant la cour d'assises pour tentative d'assassinat et avait donc fait appel de l'ordonnance de renvoi de la chambre du conseil. (Belga)