Le port du masque buccal sera, à partir du 1er septembre, obligatoire uniquement aux endroits où la distance sociale d'1m50 ne peut pas être respectée. Il reste obligatoire sur la digue, dans les rues commerçantes, dans les restaurants (jusqu'à ce que le client soit assis) ainsi que dans les transports publics. Ainsi, les bourgmestres se soumettent aux règles imposées par le gouvernement fédéral et la province. "Nous voulons, par cette décision, offrir à nos résidents, aux résidents secondaires et aux touristes une perspective claire pour l'avenir. Le 1er septembre marque la reprise de l'école et la fin des vacances d'été. Le calme devrait progressivement revenir à la Côte", a déclaré le bourgmestre de Coxyde, Marc Vanden Bussche. "Il est donc inutile de continuer à rendre obligatoire le port d'un masque buccal partout." Les conseils communaux de La Panne, Coxyde et Nieuport communiqueront plus tard davantage de détails sur les endroits considérés comme particulièrement fréquentés. (Belga)

Le port du masque buccal sera, à partir du 1er septembre, obligatoire uniquement aux endroits où la distance sociale d'1m50 ne peut pas être respectée. Il reste obligatoire sur la digue, dans les rues commerçantes, dans les restaurants (jusqu'à ce que le client soit assis) ainsi que dans les transports publics. Ainsi, les bourgmestres se soumettent aux règles imposées par le gouvernement fédéral et la province. "Nous voulons, par cette décision, offrir à nos résidents, aux résidents secondaires et aux touristes une perspective claire pour l'avenir. Le 1er septembre marque la reprise de l'école et la fin des vacances d'été. Le calme devrait progressivement revenir à la Côte", a déclaré le bourgmestre de Coxyde, Marc Vanden Bussche. "Il est donc inutile de continuer à rendre obligatoire le port d'un masque buccal partout." Les conseils communaux de La Panne, Coxyde et Nieuport communiqueront plus tard davantage de détails sur les endroits considérés comme particulièrement fréquentés. (Belga)