"C'est la suite logique de la procédure", a affirmé le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, confirmant une information du quotidien français Le Monde. Dix-sept eurodéputés ou ex-eurodéputés Front national, dont la présidente du FN Marine Le Pen et son père Jean-Marie Le Pen, sont visés par l'enquête, ouverte en 2015, qui porte sur au moins une quarantaine d'assistants. Mme Le Pen elle-même a été inculpée le 30 juin pour abus de confiance et complicité d'abus de confiance. L'enquête porte sur des salaires versés sur des fonds européens à des assistants d'élus FN au Parlement européen, qui pourraient avoir été affectés à d'autres tâches. Le siège du parti à Nanterre, en banlieue parisienne, avait été perquisitionné en février 2016 et de nouveau en février 2017 dans le cadre de cette affaire. (Belga)

"C'est la suite logique de la procédure", a affirmé le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, confirmant une information du quotidien français Le Monde. Dix-sept eurodéputés ou ex-eurodéputés Front national, dont la présidente du FN Marine Le Pen et son père Jean-Marie Le Pen, sont visés par l'enquête, ouverte en 2015, qui porte sur au moins une quarantaine d'assistants. Mme Le Pen elle-même a été inculpée le 30 juin pour abus de confiance et complicité d'abus de confiance. L'enquête porte sur des salaires versés sur des fonds européens à des assistants d'élus FN au Parlement européen, qui pourraient avoir été affectés à d'autres tâches. Le siège du parti à Nanterre, en banlieue parisienne, avait été perquisitionné en février 2016 et de nouveau en février 2017 dans le cadre de cette affaire. (Belga)