Quatre jeunes sont accusés de vol avec circonstance aggravante de meurtre et trois d'entre eux d'incendie volontaire. La nuit du 28 au 29 mars 2014, vers 01h15 du matin, les pompiers de Mouscron sont intervenus pour un incendie qui a détruit une ferme située rue du Chien à Estaimpuis. Ils y ont découvert le corps de l'occupant des lieux, Daniel Maroy, âgé de 84 ans. L'octogénaire a été agressé une première fois vers 20h00. Jason Piat lui a asséné un coup de bâton sur la tête et l'a immobilisé, alors que Mathieu Vancraeynest lui faisait les poches. Les deux jeunes sont repartis avec 6.500 euros chacun. En soirée, ils ont raconté leur méfait au Roubaisien Mohamed Benbouzid, qui a prévenu son cousin, Abdel Madjid Benbouzid. Au cours de la nuit, tous deux sont retournés à la ferme. Selon eux, la victime dormait dans un fauteuil. Abdel Madjid, sous l'influence de drogue et d'alcool, lui a porté trois à quatre violents coups de manche de fourche sur la tête. Ils sont repartis avec 6.000 euros. Ils prétendent que Daniel Maroy respirait encore quand ils ont quitté les lieux. Le lendemain, Mohamed Benbouzid est revenu à la ferme avec son beau-frère pour se débarrasser de la fourche. Mohamed Benbouzid, Mathieu Vancrayenest et Jordan Deveuldre sont accusés d'avoir bouté le feu à la ferme cinq jours plus tard. Ils affirment que Daniel Maroy était mort à ce moment-là, car son corps n'avait pas bougé depuis le 22 mars. (Belga)