Un précédent jury avait condamné le Carolorégien à la peine de réclusion criminelle à perpétuité, par défaut, en novembre 2013. Lors de son premier procès, Christian De Groote avait pris la fuite alors que le jury était en train de débattre sur la culpabilité. Le collège n'a retenu aucune circonstance atténuante. (Belga)

Un précédent jury avait condamné le Carolorégien à la peine de réclusion criminelle à perpétuité, par défaut, en novembre 2013. Lors de son premier procès, Christian De Groote avait pris la fuite alors que le jury était en train de débattre sur la culpabilité. Le collège n'a retenu aucune circonstance atténuante. (Belga)