Les faits remontent à février 2018. Sans nouvelles de leur fils depuis deux jours, les parents de Pascal Bauwens ont décidé d'aller lui rendre visite à son domicile, voisin du leur. La victime gisait dans une mare de sang et portait les stigmates d'une violente agression. Selon le médecin légiste, le Courtraisien a reçu trois coups au niveau de la tête à l'aide d'un objet lourd. Dans la nuit du 30 au 31 janvier, le père de la victime avait entendu du bruit chez son fils. Il avait également vu une voiture s'en aller, tous feux éteints. L'un des derniers clients à avoir rendu visite à Pascal Bauwens a été identifié au bout de quelques jours grâce à une enquête de téléphonie. Il s'agissait de Ramzes Takaev. L'homme a reconnu face aux enquêteurs avoir effectivement rendu visite à la victime à son domicile le soir des faits, mais affirmait qu'il ignorait tout de sa mort. À sa compagne, il a toutefois raconté qu'il se trouvait aux toilettes quand Pascal Bauwens a été tué et ne pas avoir vu les criminels. Le motif exact du crime reste flou. Ramzes Takaev doit répondre d'assassinat et de vol. Selon le ministère public, il s'est enfui avec de la drogue, de l'argent et des clés appartenant à la victime. Le procès débutera vendredi à 14h00 avec la lecture de l'acte d'accusation par le procureur général Tom Janssens. L'accusé sera entendu lundi matin par le président Willem De Pauw, après quoi les premiers témoins, au nombre de 44, seront entendus. Le verdict est attendu le jeudi 18 novembre au plus tôt. Ramzes Takaev risque la perpétuité. (Belga)

Les faits remontent à février 2018. Sans nouvelles de leur fils depuis deux jours, les parents de Pascal Bauwens ont décidé d'aller lui rendre visite à son domicile, voisin du leur. La victime gisait dans une mare de sang et portait les stigmates d'une violente agression. Selon le médecin légiste, le Courtraisien a reçu trois coups au niveau de la tête à l'aide d'un objet lourd. Dans la nuit du 30 au 31 janvier, le père de la victime avait entendu du bruit chez son fils. Il avait également vu une voiture s'en aller, tous feux éteints. L'un des derniers clients à avoir rendu visite à Pascal Bauwens a été identifié au bout de quelques jours grâce à une enquête de téléphonie. Il s'agissait de Ramzes Takaev. L'homme a reconnu face aux enquêteurs avoir effectivement rendu visite à la victime à son domicile le soir des faits, mais affirmait qu'il ignorait tout de sa mort. À sa compagne, il a toutefois raconté qu'il se trouvait aux toilettes quand Pascal Bauwens a été tué et ne pas avoir vu les criminels. Le motif exact du crime reste flou. Ramzes Takaev doit répondre d'assassinat et de vol. Selon le ministère public, il s'est enfui avec de la drogue, de l'argent et des clés appartenant à la victime. Le procès débutera vendredi à 14h00 avec la lecture de l'acte d'accusation par le procureur général Tom Janssens. L'accusé sera entendu lundi matin par le président Willem De Pauw, après quoi les premiers témoins, au nombre de 44, seront entendus. Le verdict est attendu le jeudi 18 novembre au plus tôt. Ramzes Takaev risque la perpétuité. (Belga)