La cour et le jury ont suivi le réquisitoire de l'avocate générale, en prononçant une peine de 15 ans de prison à l'encontre de Mourad Harrouchy pour le meurtre de Dimitri Lueya. Ils ont reconnu des circonstances atténuantes au coupable, notamment son jeune âge, l'absence de casier judiciaire dans son chef et ses regrets sincères. Ils ont néanmoins rappelé la gravité des faits, l'auteur s'étant muni d'un couteau et ayant porté atteinte à l'intégrité physique d'autrui pour un motif futile, ainsi que le trouble causé à l'ordre public. Quelques heures plus tôt, jeudi en fin d'après-midi, le jury a reconnu Mourad Harrouchy, âgé de 22 ans, coupable d'un meurtre, comme requis par l'avocate générale et par la partie civile. Le jury a tenu compte de l'arme utilisée, de la localisation du coup mortel mais aussi de la personnalité impulsive du jeune homme. Il a écarté la thèse des coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, plaidée par la défense. Mourad Harrouchy a été renvoyé devant la cour d'assises pour répondre de meurtre sur la personne de Dimitri Lueya. Le 1er novembre au soir, cet étudiant en marketing à l'Ephec, âgé de 19 ans, participait à une fête de mariage dans une salle rue de l'Entrepôt à Laeken. Il a accepté de monter dans une voiture conduite par son ami M., dans laquelle se trouvait un autre homme côté passager et Mourad Harrouchy à l'arrière. Celui-ci le soupçonnait de lui avoir volé, la veille, lors d'une soirée Halloween, sa casquette achetée 150 euros. Dimitri Lueya a reçu un coup de couteau au niveau de la clavicule droite, porté par Mourad Harrouchy, qui a perforé un poumon. Il a ensuite été déposé, inconscient et perdant énormément de sang, aux urgences de l'hôpital Paul Brien à Schaerbeek, par les trois occupants de la voiture, vers 00h30 le 2 novembre. Une réanimation a été entamée, en vain. La victime est décédée d'un choc hémorragique à 02h10. Quelques heures plus tard, vers 07h00, Mourad Harrouchy s'est rendu à la police. Il paraissait être en état de choc, selon les agents. Il a, dans un premier temps, raconté qu'il s'était agi d'un accident. Mais lors de la reconstitution des faits, il a changé de version, affirmant que la victime avait sorti un couteau et l'avait menacé, puis qu'il était parvenu à s'en emparer et à le retourner contre elle. Enfin, l'accusé a, devant la cour d'assises, fini par admettre que c'était lui qui avait emporté ce couteau. Il a soutenu n'avoir cependant jamais eu l'intention de tuer Dimitri Lueya et a exprimé des regrets. (Belga)

La cour et le jury ont suivi le réquisitoire de l'avocate générale, en prononçant une peine de 15 ans de prison à l'encontre de Mourad Harrouchy pour le meurtre de Dimitri Lueya. Ils ont reconnu des circonstances atténuantes au coupable, notamment son jeune âge, l'absence de casier judiciaire dans son chef et ses regrets sincères. Ils ont néanmoins rappelé la gravité des faits, l'auteur s'étant muni d'un couteau et ayant porté atteinte à l'intégrité physique d'autrui pour un motif futile, ainsi que le trouble causé à l'ordre public. Quelques heures plus tôt, jeudi en fin d'après-midi, le jury a reconnu Mourad Harrouchy, âgé de 22 ans, coupable d'un meurtre, comme requis par l'avocate générale et par la partie civile. Le jury a tenu compte de l'arme utilisée, de la localisation du coup mortel mais aussi de la personnalité impulsive du jeune homme. Il a écarté la thèse des coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, plaidée par la défense. Mourad Harrouchy a été renvoyé devant la cour d'assises pour répondre de meurtre sur la personne de Dimitri Lueya. Le 1er novembre au soir, cet étudiant en marketing à l'Ephec, âgé de 19 ans, participait à une fête de mariage dans une salle rue de l'Entrepôt à Laeken. Il a accepté de monter dans une voiture conduite par son ami M., dans laquelle se trouvait un autre homme côté passager et Mourad Harrouchy à l'arrière. Celui-ci le soupçonnait de lui avoir volé, la veille, lors d'une soirée Halloween, sa casquette achetée 150 euros. Dimitri Lueya a reçu un coup de couteau au niveau de la clavicule droite, porté par Mourad Harrouchy, qui a perforé un poumon. Il a ensuite été déposé, inconscient et perdant énormément de sang, aux urgences de l'hôpital Paul Brien à Schaerbeek, par les trois occupants de la voiture, vers 00h30 le 2 novembre. Une réanimation a été entamée, en vain. La victime est décédée d'un choc hémorragique à 02h10. Quelques heures plus tard, vers 07h00, Mourad Harrouchy s'est rendu à la police. Il paraissait être en état de choc, selon les agents. Il a, dans un premier temps, raconté qu'il s'était agi d'un accident. Mais lors de la reconstitution des faits, il a changé de version, affirmant que la victime avait sorti un couteau et l'avait menacé, puis qu'il était parvenu à s'en emparer et à le retourner contre elle. Enfin, l'accusé a, devant la cour d'assises, fini par admettre que c'était lui qui avait emporté ce couteau. Il a soutenu n'avoir cependant jamais eu l'intention de tuer Dimitri Lueya et a exprimé des regrets. (Belga)