La cour a pris en compte plusieurs circonstances atténuantes concernant la personnalité et le parcours de vie de Jean Schmitz, et elle est ainsi descendue jusqu'à cinq ans de prison pour la peine à prononcer. Un peu plus tôt jeudi, Jean Schmitz avait été déclaré coupable du meurtre de son ami et colocataire Frank Swaelens, commis en octobre 2009 à Anderlecht, et de coups et blessures commis sur sa compagne en 2011 et 2012. Le corps sans vie de Frank Swaelens a été découvert le 29 octobre 2009 dans son appartement situé chaussée de Mons à Anderlecht. Les médecins avaient estimé que la cause du décès était naturelle. Néanmoins, le 9 novembre 2009 puis le 17 janvier 2010, Jean Schmitz avait déclaré à des assistants sociaux de différentes ASBL prenant en charge les sans-abri qu'il avait tué son ami Frank Swaelens, par strangulation. (Belga)

La cour a pris en compte plusieurs circonstances atténuantes concernant la personnalité et le parcours de vie de Jean Schmitz, et elle est ainsi descendue jusqu'à cinq ans de prison pour la peine à prononcer. Un peu plus tôt jeudi, Jean Schmitz avait été déclaré coupable du meurtre de son ami et colocataire Frank Swaelens, commis en octobre 2009 à Anderlecht, et de coups et blessures commis sur sa compagne en 2011 et 2012. Le corps sans vie de Frank Swaelens a été découvert le 29 octobre 2009 dans son appartement situé chaussée de Mons à Anderlecht. Les médecins avaient estimé que la cause du décès était naturelle. Néanmoins, le 9 novembre 2009 puis le 17 janvier 2010, Jean Schmitz avait déclaré à des assistants sociaux de différentes ASBL prenant en charge les sans-abri qu'il avait tué son ami Frank Swaelens, par strangulation. (Belga)