Tous les rapports s'accordent à dire que les progrès réalisés sont insuffisants et que les défis sont considérables, selon l'ONU. L'organisation mondiale estime pourtant que la réalisation des ODD pourrait générer quelque 12.000 milliards de dollars de valeur pour l'économie mondiale et créer 380 millions de nouveaux emplois d'ici 2030. Mais, pour atteindre cet objectif, il faudrait investir entre 5.000 et 7.000 milliards de dollars par an, tous secteurs confondus. Les mesures restrictives pour le commerce, l'endettement croissant et la baisse des investissements étrangers directs empêchent de nombreux pays d'investir dans les objectifs de développement durable, pointe le secrétaire général Antonio Guterres. Compte tenu des besoins, les ressources privées devront compléter les fonds publics qui constituent le pilier des ressources disponibles, souligne l'organisation mondiale. Présent mardi au Sommet spécial de l'ONU sur les ODD, le ministre belge de la Coopération au développement Alexander De Croo a abondé dans ce sens. "Aucun gouvernement ne peut à lui seul atteindre les ODD et les gouvernements ne seront pas en mesure de relever tous les défis à eux seuls. L'engagement actif du secteur privé, de la société civile et des citoyens engagés est crucial pour passer à une économie durable et inclusive", a indiqué le libéral. L'ONU réunira jeudi des dirigeants de gouvernements, d'entreprises et du secteur financier à New York pour le premier Dialogue de haut niveau sur le financement du développement. (Belga)