"J'ai donné à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) délégation de pouvoir afin d'auditionner tous les agents de sécurité rapprochés du président Jovenel Moïse", a déclaré Me Bed-Ford Claude, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince. Les deux hauts responsables de la sécurité du président sont convoqués les 13 et 14 juillet, a-t-il précisé. Ce haut responsable, chargé de lancer des poursuites judiciaires au nom de la société haïtienne, s'est interrogé sur l'apparente passivité --ou absence de réaction-- des agents chargés de veiller à la sécurité de M. Moïse, tué par une douzaine de balles en pleine nuit à son domicile. "J'ai passé une journée dans la résidence du président. Je n'ai constaté aucun policier victime, sinon le président et son épouse. Si vous êtes responsables de la sécurité du président, où étiez-vous? Qu'avez-vous fait pour éviter ce sort au président?", a questionné Me Bed-Ford Claude. (Belga)

"J'ai donné à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) délégation de pouvoir afin d'auditionner tous les agents de sécurité rapprochés du président Jovenel Moïse", a déclaré Me Bed-Ford Claude, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince. Les deux hauts responsables de la sécurité du président sont convoqués les 13 et 14 juillet, a-t-il précisé. Ce haut responsable, chargé de lancer des poursuites judiciaires au nom de la société haïtienne, s'est interrogé sur l'apparente passivité --ou absence de réaction-- des agents chargés de veiller à la sécurité de M. Moïse, tué par une douzaine de balles en pleine nuit à son domicile. "J'ai passé une journée dans la résidence du président. Je n'ai constaté aucun policier victime, sinon le président et son épouse. Si vous êtes responsables de la sécurité du président, où étiez-vous? Qu'avez-vous fait pour éviter ce sort au président?", a questionné Me Bed-Ford Claude. (Belga)