Serry affirme avoir apporté, avant la mort de Saelens, "deux enveloppes" à l'exécuteur présumé Anton Van Bommel. Elles contenaient chacune 5.000 euros, de l'argent qui provenait directement d'André Gyselbrecht.

Il s'agirait d'une avance, pour convaincre le Néerlandais de franchir le pas. Après la mort de Stijn Saelens le 31 janvier 2012, le neveu de Van Bommel, Franciscus 'Roy' Larmit, aurait été chercher le reste de la somme due chez l'intermédiaire Evert De Clercq. Il aurait alors reçu encore "plus de 20.000 euros", selon sa famille.

Pierre Serry avait déjà affirmé par le passé que le médecin André Gyselbrecht lui avait bien donné comme instructions de se débarrasser de Saelens, et pas de lui "donner une leçon" comme le principal suspect continue de l'indiquer. Le procès des 4 inculpés, devant le tribunal correctionnel de Bruges, débute le 9 mars. (Belga)

Serry affirme avoir apporté, avant la mort de Saelens, "deux enveloppes" à l'exécuteur présumé Anton Van Bommel. Elles contenaient chacune 5.000 euros, de l'argent qui provenait directement d'André Gyselbrecht. Il s'agirait d'une avance, pour convaincre le Néerlandais de franchir le pas. Après la mort de Stijn Saelens le 31 janvier 2012, le neveu de Van Bommel, Franciscus 'Roy' Larmit, aurait été chercher le reste de la somme due chez l'intermédiaire Evert De Clercq. Il aurait alors reçu encore "plus de 20.000 euros", selon sa famille. Pierre Serry avait déjà affirmé par le passé que le médecin André Gyselbrecht lui avait bien donné comme instructions de se débarrasser de Saelens, et pas de lui "donner une leçon" comme le principal suspect continue de l'indiquer. Le procès des 4 inculpés, devant le tribunal correctionnel de Bruges, débute le 9 mars. (Belga)