Le Guatémaltèque est décédé après avoir passé plusieurs jours en soins intensifs dans un hôpital pédiatrique. La vérification de son état de santé lors de son interception à la frontière n'avait pas révélé de problèmes majeurs. Mais sa santé s'est dégradée rapidement après avoir été installé dans un centre, ancien centre commercial transformé en abri, où 1.400 mineurs migrants étaient placés. Les autorités n'ont pas communiqué les causes de sa mort et le cas fait encore l'objet d'une enquête. Le ministre des Affaires étrangères du Guatemala a affirmé dans une déclaration mercredi, citée par The Washington Post, que le garçon présentait une "infection grave" du cerveau et a subi une opération d'urgence avant de mourir à l'hôpital. Il était originaire de Camotán dans le sud-est du pays, et avait franchi la frontière américaine le 19 avril. "Le gouvernement du Guatemala déplore la mort de ce jeune Guatémaltèque et présente ses condoléances à la famille", poursuit le communiqué, alors que les autorités cherchent à rapatrier son corps. Ce décès survient dans le contexte d'une crise migratoire sans précédent aux USA, alors que 66% de migrants mineurs non accompagnés supplémentaires par rapport à l'année passée ont été interceptés à la frontières, soit 35.898. Le nombre de famille avec enfants a augmenté de 374% en mars, comparé à l'année passée. (Belga)