Le directeur opérationnel du département "Centres d'accueil Croix-Rouge" en Wallonie précise qu'un accord politique doit être ratifié au conseil des ministres de vendredi prochain à ce sujet. "On a vu que tout d'un coup, le flux de migrants augmentait durant l'été et ce flux reste constant en septembre", explique Katrien Jansseune, porte-parole du secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Theo Francken. "Le gouvernement a donc pris la décision de ralentir partiellement le plan de démantèlement de places d'accueil en collectivité." Le gouvernement fédéral a décidé de garder sept centres collectifs jusque juin 2019, précise-t-elle. (Belga)

Le directeur opérationnel du département "Centres d'accueil Croix-Rouge" en Wallonie précise qu'un accord politique doit être ratifié au conseil des ministres de vendredi prochain à ce sujet. "On a vu que tout d'un coup, le flux de migrants augmentait durant l'été et ce flux reste constant en septembre", explique Katrien Jansseune, porte-parole du secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Theo Francken. "Le gouvernement a donc pris la décision de ralentir partiellement le plan de démantèlement de places d'accueil en collectivité." Le gouvernement fédéral a décidé de garder sept centres collectifs jusque juin 2019, précise-t-elle. (Belga)