Les migrants se trouvaient à bord d'une embarcation de bois en détresse à environ 40 miles nautiques (70 km) de Lampedusa, indique Mediterranea. L'organisation précise que la plateforme d'alerte Alarm phone "avait signalé le cas mais ni les autorités italiennes ni les autorités maltaises n'avaient pris de mesures pour sauver les naufragés". Les personnes secourues sont en bonne condition "mais sont très éprouvées après avoir passé de nombreux jours en mer et depuis au moins 48 heures sans eau", ajoute Mediterranea. Une centaine de migrants avaient été secourus mercredi au large de la Libye par le Sea Watch 3, navire humanitaire de l'ONG allemande Sea Watch. Avec l'arrivée de l'été et de meilleures conditions de navigation, les tentatives de traversée de cette zone depuis la Libye pourraient se multiplier dans les prochaines semaines. (Belga)

Les migrants se trouvaient à bord d'une embarcation de bois en détresse à environ 40 miles nautiques (70 km) de Lampedusa, indique Mediterranea. L'organisation précise que la plateforme d'alerte Alarm phone "avait signalé le cas mais ni les autorités italiennes ni les autorités maltaises n'avaient pris de mesures pour sauver les naufragés". Les personnes secourues sont en bonne condition "mais sont très éprouvées après avoir passé de nombreux jours en mer et depuis au moins 48 heures sans eau", ajoute Mediterranea. Une centaine de migrants avaient été secourus mercredi au large de la Libye par le Sea Watch 3, navire humanitaire de l'ONG allemande Sea Watch. Avec l'arrivée de l'été et de meilleures conditions de navigation, les tentatives de traversée de cette zone depuis la Libye pourraient se multiplier dans les prochaines semaines. (Belga)