Selon lui, la bourgmestre de Spa exige que la capacité du centre d'accueil soit réduite à 200 personnes, alors qu'il en compte aujourd'hui quelque 400. La Ville réclame une astreinte de 330.000 euros "parce que des personnes y sont accueillies". "Ceci alors qu'il existe une capacité effective d'accueillir 550 personnes et qu'il a déjà été répondu aux demandes de l'administration locale à plusieurs reprises", a déploré le secrétaire d'État, en réponse à une question parlementaire du député Ben Segers (Vooruit). La bourgmestre de Spa n'était pas joignable jeudi soir pour une réaction. Sammy Mahdi s'est aussi plaint de l'attitude de la commune de Boom, en province d'Anvers. "On continue à résister à l'arrivée d'un centre d'accueil qui devrait fournir un abri à 160 personnes. L'administration locale a déjà obtenu 4 millions d'euros pour le bâtiment qui serait utilisé temporairement." "Les nombreux bourgmestres qui prennent leurs responsabilités, comme à Coxyde, Auderghem, Dilbeek, Molenbeek, Lommel, Lombardsijde, Bourg-Léopold, Damme, Evere, la Ville de Bruxelles, Bassenge (Glons), Charleroi, Aywaille (Nonceveux) et Namur, prouvent qu'il peut en être autrement. Et maintenant encore, à Ypres et à Ixelles, où des places sont encore ouvertes", a énuméré le secrétaire d'État. (Belga)

Selon lui, la bourgmestre de Spa exige que la capacité du centre d'accueil soit réduite à 200 personnes, alors qu'il en compte aujourd'hui quelque 400. La Ville réclame une astreinte de 330.000 euros "parce que des personnes y sont accueillies". "Ceci alors qu'il existe une capacité effective d'accueillir 550 personnes et qu'il a déjà été répondu aux demandes de l'administration locale à plusieurs reprises", a déploré le secrétaire d'État, en réponse à une question parlementaire du député Ben Segers (Vooruit). La bourgmestre de Spa n'était pas joignable jeudi soir pour une réaction. Sammy Mahdi s'est aussi plaint de l'attitude de la commune de Boom, en province d'Anvers. "On continue à résister à l'arrivée d'un centre d'accueil qui devrait fournir un abri à 160 personnes. L'administration locale a déjà obtenu 4 millions d'euros pour le bâtiment qui serait utilisé temporairement." "Les nombreux bourgmestres qui prennent leurs responsabilités, comme à Coxyde, Auderghem, Dilbeek, Molenbeek, Lommel, Lombardsijde, Bourg-Léopold, Damme, Evere, la Ville de Bruxelles, Bassenge (Glons), Charleroi, Aywaille (Nonceveux) et Namur, prouvent qu'il peut en être autrement. Et maintenant encore, à Ypres et à Ixelles, où des places sont encore ouvertes", a énuméré le secrétaire d'État. (Belga)