Les conditions strictes de cette disposition avaient été remises en question par l'un des partis de la majorité, demandant un assouplissement des conditions. En cause : le sort, très médiatisé, d'une famille arménienne réfugiée dans une chapelle protestante de La Haye pour échapper à une expulsion. Durant trois mois, près de 800 prédicateurs se sont relayés pour assurer un marathon de prières, une loi néerlandaise interdisant à la police d'intervenir lors d'une cérémonie religieuse. L'affaire a défrayé la chronique et a, par affinité linguistique, traversé la frontière pour attei...