Le 31 août, le bateau avait accueilli 13 migrants secourus d'une embarcation de fortune alors qu'ils tentaient la traversée de la Méditerranée. En état d'urgence, huit d'entre eux ont été débarqués à Malte. Cinq autres sont toujours à bord. Malte a déjà bloqué plusieurs bateaux pendant des jours avant qu'une répartition des migrants dans d'autres états membres de l'Union européenne n'ait été décidée. M. Isler a ajouté que les personnes sauvées tout comme l'équipage étaient "complètement à bout". Sea-Eye a tweeté un peu plus tard que l'Italie avait refusé la demande de l'ONG d'entrer dans son territoire, invoquant une loi récente mise en place par l'ancien ministre de l'Intérieur Matteo Salvini. (Belga)