Les jeunes demandeurs d'asile, 17 garçons et une fille, âgés entre 9 et 18 ans, se trouvaient depuis plusieurs mois dans des camps pour migrants situés sur les îles grecques, notamment à Lesbos et Samos. Originaires d'Afghanistan, de Syrie, d'Iran, de Somalie et de Guinée, ils s'y trouvaient seuls, sans parent ou tuteur. Après avoir été testés négatifs au Covid-19, ils vont à présent suivre le trajet d'accueil habituellement prévu pour les Mena. Fedasil se charge de leur premier accueil dans un de ses centres d'observation et d'orientation pour Mena, explique l'agence. Après un séjour de deux à quatre semaines, ils seront dirigés vers la structure d'accueil qui correspond le mieux à leurs besoins (un centre Fedasil ou Croix-Rouge, un logement géré par les Communautés). Selon Fedasil, "ce trajet d'accueil spécifique permet d'offrir au jeune un accueil et un accompagnement adapté". La Belgique examinera également leur demande d'asile. Ils suivront le parcours classique d'une procédure de demande de protection auprès des instances d'asile, l'Office des étrangers et le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA). (Belga)

Les jeunes demandeurs d'asile, 17 garçons et une fille, âgés entre 9 et 18 ans, se trouvaient depuis plusieurs mois dans des camps pour migrants situés sur les îles grecques, notamment à Lesbos et Samos. Originaires d'Afghanistan, de Syrie, d'Iran, de Somalie et de Guinée, ils s'y trouvaient seuls, sans parent ou tuteur. Après avoir été testés négatifs au Covid-19, ils vont à présent suivre le trajet d'accueil habituellement prévu pour les Mena. Fedasil se charge de leur premier accueil dans un de ses centres d'observation et d'orientation pour Mena, explique l'agence. Après un séjour de deux à quatre semaines, ils seront dirigés vers la structure d'accueil qui correspond le mieux à leurs besoins (un centre Fedasil ou Croix-Rouge, un logement géré par les Communautés). Selon Fedasil, "ce trajet d'accueil spécifique permet d'offrir au jeune un accueil et un accompagnement adapté". La Belgique examinera également leur demande d'asile. Ils suivront le parcours classique d'une procédure de demande de protection auprès des instances d'asile, l'Office des étrangers et le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA). (Belga)