Le gouvernement de Varsovie accuse le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko d'avoir amené des réfugiés à la frontière extérieure de l'UE de manière organisée. M. Loukachenko avait annoncé fin mai que Minsk n'empêcherait plus les migrants de se rendre dans l'UE, en réponse au durcissement des sanctions occidentales contre l'ancienne république soviétique. Selon les gardes-frontières polonais, 553 migrants ont tenté de franchir la frontière illégalement rien que vendredi. Huit personnes ont été interpellés. (Belga)

Le gouvernement de Varsovie accuse le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko d'avoir amené des réfugiés à la frontière extérieure de l'UE de manière organisée. M. Loukachenko avait annoncé fin mai que Minsk n'empêcherait plus les migrants de se rendre dans l'UE, en réponse au durcissement des sanctions occidentales contre l'ancienne république soviétique. Selon les gardes-frontières polonais, 553 migrants ont tenté de franchir la frontière illégalement rien que vendredi. Huit personnes ont été interpellés. (Belga)