Les passagers clandestins, dont l'origine n'a pas été précisée, ont reçu des soins médicaux au port de Vlaardingen, près de Rotterdam (sud), et deux d'entre eux ont été hospitalisés pour une possible hypothermie, selon ces sources. Les 23 autres ont été conduits à un poste de police après avoir subi leur examen médical. "Une fois à bord, il s'est avéré que plusieurs personnes ont été découvertes dans un conteneur réfrigéré. Le navire est retourné au port", ont indiqué les services d'urgence de la région de Rotterdam sur leur compte Twitter. "Les 25 personnes ont été sorties du navire et reçu les soins médicaux dont elles avaient besoin. Auparavant, un message en provenance du navire a indiqué que personne n'était mort". Après une fouille du navire, qui devait rejoindre le port britannique de Felixstowe, aucun autre migrant n'a été découvert à bord. Le navire appartient à la compagnie DFDS Seaways. Cette dernière a indiqué que les migrants étaient monté à bord sur un semi-remorque, selon le journal De Telegraaf. Le poids-lourd transportant le conteneur a été saisi et le conducteur placé en garde à vue. Il n'est pas encore établi si celui-ci était au courant de la présence de la vingtaine d'individus. Cette découverte intervient après celle de 39 Vietnamiens dans un camion frigorifique la semaine dernière en Grande-Bretagne. En outre la police des frontières néerlandaise a intercepté mardi un car transportant 65 Moldaves, dont des enfants, qui voulaient demander l'asile aux Pays-Bas, selon les médias locaux. "De plus en plus" de migrants tentent de traverser la Manche et n'ont pas été découragés par la découverte macabre de 39 Vietnamiens morts dans un camion frigorifique fin octobre, a souligné la maire de Vlaardingen, Annemiek Jetten. "Je pense que les gens sont tellement désespérés qu'ils continuent à essayer, malgré les événements tragiques intervenus récemment en Grande-Bretagne", a-t-elle déclaré à la télévision NOS. (Belga)