"Nous nous joignons à la famille Boyle afin de souligner le retour tant attendu" de Joshua Boyle, de sa femme Caitlan Coleman et de leurs trois enfants, a indiqué le ministère des Affaires étrangères. "Le Canada a joué un rôle actif à tous les niveaux dans le dossier de M. Boyle, et il continuera de le soutenir, lui et ses proches, maintenant qu'ils sont revenus au pays", a indiqué le ministère dans un communiqué en demandant le respect de "pour le moment (...) de la vie privée de la famille". Joshua Boyle et Caitlan Coleman, mariés depuis 2011, avaient été kidnappés par les talibans peu après leur entrée en Afghanistan en 2012, puis remis au réseau allié Haqqani, au Pakistan. Les otages avaient été libérés lors d'une opération des forces armées pakistanaises après avoir reçu des informations des services de renseignement américains. Joshua Boyle avait refusé jeudi de monter à bord d'un avion militaire américain, préférant rentrer au Canada, de peur d'être inquiété aux Etats-Unis en raison de son passé. L'homme avait en effet épousé en 2009 Zaynab Khadr, la soeur d'Omar Khadr, un Canadien capturé à l'âge de 15 ans en 2002 en Afghanistan et longtemps emprisonné à Guantanamo, puis au Canada avant d'être remis en liberté en 2015. Il avait milité pour la libération d'Omar Khadr et son transfert au Canada. Jeudi, la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland avait assuré que Joshua Boyle ne faisait "l'objet d'aucune enquête" au Canada où il était donc attendu avec son épouse et ses enfants. (Belga)

"Nous nous joignons à la famille Boyle afin de souligner le retour tant attendu" de Joshua Boyle, de sa femme Caitlan Coleman et de leurs trois enfants, a indiqué le ministère des Affaires étrangères. "Le Canada a joué un rôle actif à tous les niveaux dans le dossier de M. Boyle, et il continuera de le soutenir, lui et ses proches, maintenant qu'ils sont revenus au pays", a indiqué le ministère dans un communiqué en demandant le respect de "pour le moment (...) de la vie privée de la famille". Joshua Boyle et Caitlan Coleman, mariés depuis 2011, avaient été kidnappés par les talibans peu après leur entrée en Afghanistan en 2012, puis remis au réseau allié Haqqani, au Pakistan. Les otages avaient été libérés lors d'une opération des forces armées pakistanaises après avoir reçu des informations des services de renseignement américains. Joshua Boyle avait refusé jeudi de monter à bord d'un avion militaire américain, préférant rentrer au Canada, de peur d'être inquiété aux Etats-Unis en raison de son passé. L'homme avait en effet épousé en 2009 Zaynab Khadr, la soeur d'Omar Khadr, un Canadien capturé à l'âge de 15 ans en 2002 en Afghanistan et longtemps emprisonné à Guantanamo, puis au Canada avant d'être remis en liberté en 2015. Il avait milité pour la libération d'Omar Khadr et son transfert au Canada. Jeudi, la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland avait assuré que Joshua Boyle ne faisait "l'objet d'aucune enquête" au Canada où il était donc attendu avec son épouse et ses enfants. (Belga)