L'appareil, qui est le dernier standard de cette lignée d'hélicoptère européen, est arrivé en provenance de l'usine du constructeur Airbus Helicopters située à Donauwörth, dans le sud de l'Allemagne. Immatriculé RN-04, il rejoint à Coxyde les trois autres Caïman en version navale ("NATO Frigate Helicopter" ou NFH) en service depuis 2015 et qui doivent définitivement remplacer l'an prochain les vénérables Sea King de la 40ème escadrille pour des missions de recherche et de sauvetage ("Search and Rescue", SAR) - tout en étant capables d'embarquer sur les frégates de la Marine pour leur donner à terme de nouvelles capacités, notamment de lutte anti-sous-marine. La Défense a aussi acquis quatre NH90 en version de transport tactique (TTH) à la livrée kaki pour les distinguer des NFH peints en gris. Ils opèrent depuis la base de Beauvechain au sein du 18ème squadron (escadrille). (Belga)

L'appareil, qui est le dernier standard de cette lignée d'hélicoptère européen, est arrivé en provenance de l'usine du constructeur Airbus Helicopters située à Donauwörth, dans le sud de l'Allemagne. Immatriculé RN-04, il rejoint à Coxyde les trois autres Caïman en version navale ("NATO Frigate Helicopter" ou NFH) en service depuis 2015 et qui doivent définitivement remplacer l'an prochain les vénérables Sea King de la 40ème escadrille pour des missions de recherche et de sauvetage ("Search and Rescue", SAR) - tout en étant capables d'embarquer sur les frégates de la Marine pour leur donner à terme de nouvelles capacités, notamment de lutte anti-sous-marine. La Défense a aussi acquis quatre NH90 en version de transport tactique (TTH) à la livrée kaki pour les distinguer des NFH peints en gris. Ils opèrent depuis la base de Beauvechain au sein du 18ème squadron (escadrille). (Belga)