Les agents de sécurité du palais de justice de Bruxelles ont fait grève mercredi et avaient annoncé que le mouvement pourrait se poursuivre dans les prochains jours. Vendredi, ils ont décidé de se croiser les bras pendant trois heures, de 8h00 à 11h00, a annoncé Kosov Muja, agent de sécurité et délégué syndical CSC. Aucune sécurité n'est donc actuellement assurée aux audiences et aucun détenu n'a été transféré vers le palais de justice. Les agents revendiquent d'obtenir les promotions qu'ils auraient obtenues s'ils étaient restés sous l'autorité du SPF Justice, avant d'entrer à la police fédérale, sous l'autorité du SPF Intérieur. Or, l'octroi de ces promotions leur sont refusées. En décembre 2015, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) avait annoncé un changement de tutelle concernant les corps de sécurité des palais de justice. Ce changement est en cours. Les agents de sécurité obtiendront le même statut que les agents pénitentiaires. Depuis lors, de nombreuses négociations ont eu lieu concernant les conditions de ce transfert mais aucun accord ne semble avoir été trouvé entre travailleurs et nouvel employeur. Pour les agents, des problèmes se posent essentiellement concernant la "prime de spécificité" et ses conséquences sur leur pension et leurs primes de fin d'année. Ils s'interrogent également sur l'obtention de promotions maintenant qu'un examen spécifique a été instauré pour les agents pénitentiaires. (Belga)

Les agents de sécurité du palais de justice de Bruxelles ont fait grève mercredi et avaient annoncé que le mouvement pourrait se poursuivre dans les prochains jours. Vendredi, ils ont décidé de se croiser les bras pendant trois heures, de 8h00 à 11h00, a annoncé Kosov Muja, agent de sécurité et délégué syndical CSC. Aucune sécurité n'est donc actuellement assurée aux audiences et aucun détenu n'a été transféré vers le palais de justice. Les agents revendiquent d'obtenir les promotions qu'ils auraient obtenues s'ils étaient restés sous l'autorité du SPF Justice, avant d'entrer à la police fédérale, sous l'autorité du SPF Intérieur. Or, l'octroi de ces promotions leur sont refusées. En décembre 2015, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) avait annoncé un changement de tutelle concernant les corps de sécurité des palais de justice. Ce changement est en cours. Les agents de sécurité obtiendront le même statut que les agents pénitentiaires. Depuis lors, de nombreuses négociations ont eu lieu concernant les conditions de ce transfert mais aucun accord ne semble avoir été trouvé entre travailleurs et nouvel employeur. Pour les agents, des problèmes se posent essentiellement concernant la "prime de spécificité" et ses conséquences sur leur pension et leurs primes de fin d'année. Ils s'interrogent également sur l'obtention de promotions maintenant qu'un examen spécifique a été instauré pour les agents pénitentiaires. (Belga)