Un des membres de cette cellule a été arrêté à Tanger (nord du Maroc), tandis de ses deux complices ont été arrêtés en Espagne, a ajouté l'Intérieur dans un communiqué. En "contact étroit" avec des combattants dans les bastions djihadistes en Irak et en Syrie, cette cellule recrutait et envoyait des volontaires combattre dans les rangs de l'EI, selon la même source. Épargnés pour l'instant par les attentats de l'EI qui ont notamment touché Paris, Bruxelles ou Berlin, le Maroc et l'Espagne mettent souvent en avant leur collaboration sur le front de la lutte antiterroriste. Le Maroc avait été frappé en 2003 (45 morts à Casablanca) puis en 2011 (17 morts à Marrakech), tandis que son voisin du nord avait été touché en 2004 par les attentats islamistes les plus meurtriers commis sur le sol européen (191 morts à Madrid). Fin avril, les polices espagnole et belge ont mené une vaste opération antidjihadiste à Barcelone, en lien avec les attentats de Bruxelles. Parallèlement, des perquisitions ont été menées au Maroc par la police marocaine accompagnée de la police espagnole. (Belga)

Un des membres de cette cellule a été arrêté à Tanger (nord du Maroc), tandis de ses deux complices ont été arrêtés en Espagne, a ajouté l'Intérieur dans un communiqué. En "contact étroit" avec des combattants dans les bastions djihadistes en Irak et en Syrie, cette cellule recrutait et envoyait des volontaires combattre dans les rangs de l'EI, selon la même source. Épargnés pour l'instant par les attentats de l'EI qui ont notamment touché Paris, Bruxelles ou Berlin, le Maroc et l'Espagne mettent souvent en avant leur collaboration sur le front de la lutte antiterroriste. Le Maroc avait été frappé en 2003 (45 morts à Casablanca) puis en 2011 (17 morts à Marrakech), tandis que son voisin du nord avait été touché en 2004 par les attentats islamistes les plus meurtriers commis sur le sol européen (191 morts à Madrid). Fin avril, les polices espagnole et belge ont mené une vaste opération antidjihadiste à Barcelone, en lien avec les attentats de Bruxelles. Parallèlement, des perquisitions ont été menées au Maroc par la police marocaine accompagnée de la police espagnole. (Belga)