Environ 150 suspects ont été arrêtés à Sanliurfa, dans le sud-est, et 47 dans la ville voisine de Gaziantep, proche de la frontière avec la Syrie où des djihadistes sont implantés, selon l'agence Dogan. A Izmir, neuf personnes faisant des allers-retours en Syrie et soupçonnées de planifier des attaques dans cette ville côtière ont arrêtées, a indiqué l'agence progouvernementale Anadolu. Dix-huit personnes ont été arrêtées à Istanbul et dans la province voisine de Kocaeli et sont également soupçonnées de préparer des attentats. Selon l'agence, 14 étrangers, dont dix enfants, doivent être expulsés. Il s'agit de la plus vaste opération de la police contre des membres présumés de l'EI depuis le massacre du Nouvel An, lorsque 39 personnes, en majorité des touristes venus de pays arabes, avaient été tuées dans une attaque menée par un homme armé qui s'était introduit dans une boîte de nuit huppée d'Istanbul. (Belga)

Environ 150 suspects ont été arrêtés à Sanliurfa, dans le sud-est, et 47 dans la ville voisine de Gaziantep, proche de la frontière avec la Syrie où des djihadistes sont implantés, selon l'agence Dogan. A Izmir, neuf personnes faisant des allers-retours en Syrie et soupçonnées de planifier des attaques dans cette ville côtière ont arrêtées, a indiqué l'agence progouvernementale Anadolu. Dix-huit personnes ont été arrêtées à Istanbul et dans la province voisine de Kocaeli et sont également soupçonnées de préparer des attentats. Selon l'agence, 14 étrangers, dont dix enfants, doivent être expulsés. Il s'agit de la plus vaste opération de la police contre des membres présumés de l'EI depuis le massacre du Nouvel An, lorsque 39 personnes, en majorité des touristes venus de pays arabes, avaient été tuées dans une attaque menée par un homme armé qui s'était introduit dans une boîte de nuit huppée d'Istanbul. (Belga)