L'homme, d'origine tunisienne, se trouvait en séjour illégal dans le pays. Il avait été condamné à cinq ans de prison ferme pour divers délits contre les biens et se trouvait incarcéré depuis le 2 février 2018. Dans la nuit de vendredi à samedi, il était parvenu à quitter sa cellule grâce à un trou dans le mur. Les circonstances et la direction dans lesquelles il a ensuite pu s'enfuir font encore l'objet d'une enquête. Son co-détenu, qui avait emprunté le même chemin, a pu être intercepté alors qu'il se trouvait toujours dans l'enceinte de la prison. L'individu a par ailleurs commis de nouveaux faits lors de sa cavale aux Pays-Bas, des faits que l'administration pénitentiaire n'a toutefois pas détaillé et le parquet d'Anvers ne fera pas d'autres commentaires ce week-end. (Belga)

L'homme, d'origine tunisienne, se trouvait en séjour illégal dans le pays. Il avait été condamné à cinq ans de prison ferme pour divers délits contre les biens et se trouvait incarcéré depuis le 2 février 2018. Dans la nuit de vendredi à samedi, il était parvenu à quitter sa cellule grâce à un trou dans le mur. Les circonstances et la direction dans lesquelles il a ensuite pu s'enfuir font encore l'objet d'une enquête. Son co-détenu, qui avait emprunté le même chemin, a pu être intercepté alors qu'il se trouvait toujours dans l'enceinte de la prison. L'individu a par ailleurs commis de nouveaux faits lors de sa cavale aux Pays-Bas, des faits que l'administration pénitentiaire n'a toutefois pas détaillé et le parquet d'Anvers ne fera pas d'autres commentaires ce week-end. (Belga)