L'ancien ministre de l'Economie et du Redressement productif a présenté son "projet France" décliné en 25 propositions, affirmant vouloir "créer de toutes pièces une nouvelle direction politique pour le pays". Le socialiste a notamment évoqué sa volonté de réinstaurer un service civil et militaire obligatoire de six mois. Il a aussi fait miroiter une nationalisation temporaire ou partielle d'une des cinq grandes banques françaises. Il a enfin estimé que le quinquennat de François Hollande n'était "pas défendable", il en également dénoncé les "erreurs" et les "désillusions". (Belga)

L'ancien ministre de l'Economie et du Redressement productif a présenté son "projet France" décliné en 25 propositions, affirmant vouloir "créer de toutes pièces une nouvelle direction politique pour le pays". Le socialiste a notamment évoqué sa volonté de réinstaurer un service civil et militaire obligatoire de six mois. Il a aussi fait miroiter une nationalisation temporaire ou partielle d'une des cinq grandes banques françaises. Il a enfin estimé que le quinquennat de François Hollande n'était "pas défendable", il en également dénoncé les "erreurs" et les "désillusions". (Belga)