La National Riffle Association (NRA) défend une interprétation très large du 2e amendement, qui garantit à tout citoyen américain le droit de porter et acheter librement des armes. FN America et Browning America, filiales américaines du Groupe Herstal (FN) détenu à 100% par la Région wallonne (850 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016), y sont affiliées et "sponsorisent" donc ce lobby particulièrement controversé. Interrogé par le député François Desquesnes (cdH), M. Borsus a rappelé le contexte concurrentiel très fort dans ce secteur aux Etats-Unis. Il relève que l'affiliation à la NRA est, de l'avis des opérateurs américains, "indispensable de leur point de vue", et qu'il est usuel aux Etats-Unis que des sociétés prennent directement ou indirectement part au débat politique. "Je comprends que cette approche soulève des questions du point de vue belge. Autorisez-moi à ne pas me prononcer à cet égard, même si je partage votre extrême préoccupation" quant aux fusillades récurrentes aux Etats-Unis, a répondu M. Borsus au député. Le chef de l'exécutif wallon veut vérifier l'encadrement éthique. "Existe-t-il une charte éthique du Groupe FN s'appliquant à ses filiales aux USA, et qui encadre ce sponsoring? Je n'ai pas encore reçu la réponse, mais lorsque je l'aurai, j'apprécierai si une initiative doit être prise." (Belga)

La National Riffle Association (NRA) défend une interprétation très large du 2e amendement, qui garantit à tout citoyen américain le droit de porter et acheter librement des armes. FN America et Browning America, filiales américaines du Groupe Herstal (FN) détenu à 100% par la Région wallonne (850 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016), y sont affiliées et "sponsorisent" donc ce lobby particulièrement controversé. Interrogé par le député François Desquesnes (cdH), M. Borsus a rappelé le contexte concurrentiel très fort dans ce secteur aux Etats-Unis. Il relève que l'affiliation à la NRA est, de l'avis des opérateurs américains, "indispensable de leur point de vue", et qu'il est usuel aux Etats-Unis que des sociétés prennent directement ou indirectement part au débat politique. "Je comprends que cette approche soulève des questions du point de vue belge. Autorisez-moi à ne pas me prononcer à cet égard, même si je partage votre extrême préoccupation" quant aux fusillades récurrentes aux Etats-Unis, a répondu M. Borsus au député. Le chef de l'exécutif wallon veut vérifier l'encadrement éthique. "Existe-t-il une charte éthique du Groupe FN s'appliquant à ses filiales aux USA, et qui encadre ce sponsoring? Je n'ai pas encore reçu la réponse, mais lorsque je l'aurai, j'apprécierai si une initiative doit être prise." (Belga)