Ce haut comité d'avancement, réuni sous la présidence du ministre de la Défense, Steven Vandeput, a ainsi décidé de recommander au roi la nomination de quatre généraux-majors au grade supérieur de lieutenant-général (à "trois étoiles"), dont trois néerlandophones. Il s'agit des généraux-majors Jan Hennes (N), Rudy Debaene (N), Henk Robberecht (N) et Jean-Paul Clayes (F).

Le comité a également recommandé la promotion de neuf officiers au grade de général-major ou amiral de division ("deux étoiles"), dont cinq francophones et quatre néerlandophones, a précisé un porte-parole militaire à l'agence Belga. Ce sont les colonels Lutgardis Claes (une ingénieur néerlandophone en poste à New York), Philippe Boucké (N), Xavier Watteeuw (F), Peter Devogelaere (N), Jean-Marie Nulmans (N), Serge Vassart (F), Frédéric Goetynck (F) et Pierre Gérard (F), ainsi que le capitaine de vaisseau (F) - qui deviendra dans son cas amiral de division.

Selon M. Vandeput, le colonel Lutgardis Claes a été proposée au grade de général-major, avec une nomination attendue à la fin du mois. Elle deviendra ainsi la seconde femme à revêtir ce grade au sein de l'armée belge, après le départ à la retraite en 2015 d'une pharmacienne de formation, Danielle Levillez. Mme Claes est depuis 2013 attaché militaire au sein de la délégation belge auprès des Nations unies à New York.

Elle a entamé sa carrière à la Défense en 1978, parmi les premières promotions de l'Ecole royale militaire (ERM) à accepter des femmes comme élèves officiers, suivant une formation d'ingénieur civil avant d'occuper différentes fonctions au sein de la Force aérienne et de l'état-major de la Défense. "La proposition de sa nomination (comme général-major) montre clairement qu'aucun plafond de verre n'existe au sein de l'armée et que les hautes fonctions sont aussi accessibles aux femmes", a précisé M. Vandeput (N-VA) dans un communiqué. "Au contraire, nous avons un éventail de fonctions intéressantes, pour les hommes et pour les femmes. Les bonnes compétences et la motivation sont bien plus importantes que le bon sexe. Je suis convaincu que cette nomination sera une source d'inspiration pour toutes les femmes qui veulent construire leur carrière à la Défense", a ajouté le ministre.

Selon lui, la Défense accorde cette année une "attention toute particulière au recrutement de personnel féminin". Les femmes représentant environ 8% des candidats à une carrière militaire, avec des différences importantes selon les catégories (21% parmi les candidats officiers, 7% chez les sous-officiers et 4% seulement pour les soldats et matelots) La Défense souhaite voir la proportion de femmes s'accroître. L'état-major de la Défense décidera avant la fin du mois des affectations des futurs lieutenant-généraux et généraux-majors. L'un d'eux devra remplacer le lieutenant-général Guy Buchsenschmidt, actuel chef de la Stratégie à l'état-major.