"La discussion s'est déroulée de manière constructive. Cependant, après la réunion, le syndicat militaire ACMP-CGPM ne peut réagir qu'en étant déçu. Nous restons en effet sur notre faim", a indiqué la Centrale générale du Personnel militaire à l'agence Belga. À l'heure actuelle, il n'a été uniquement question que des mesures transitoires pour les militaires proches de la limite (actuelle) d'âge de 56 ans. Ces mesures de transition sont en outre encore toujours vagues et le calendrier de leur mise en oeuvre n'est également pas encore connu. De plus, la décision de principe de la mi-octobre 2016 reste apparemment maintenue. Ainsi, à terme, l'âge de la retraite sera augmenté en moyenne de 8,5 ans. Pour nous, cela est inacceptable. Les idées qui se trouvent maintenant sur la table ne rencontrent en aucune façon les limites inférieures fixées par l'ACMP-CGPM. "Nous n'avons rien appris", a renchéri la Centrale générale des Services Publics (CGSP-ACOD). Selon le cabinet de M. Michel (MR), cette réunion avait pour but de "nourrir le dialogue". Les quatre syndicats doivent rencontrer vendredi le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR). (Belga)

"La discussion s'est déroulée de manière constructive. Cependant, après la réunion, le syndicat militaire ACMP-CGPM ne peut réagir qu'en étant déçu. Nous restons en effet sur notre faim", a indiqué la Centrale générale du Personnel militaire à l'agence Belga. À l'heure actuelle, il n'a été uniquement question que des mesures transitoires pour les militaires proches de la limite (actuelle) d'âge de 56 ans. Ces mesures de transition sont en outre encore toujours vagues et le calendrier de leur mise en oeuvre n'est également pas encore connu. De plus, la décision de principe de la mi-octobre 2016 reste apparemment maintenue. Ainsi, à terme, l'âge de la retraite sera augmenté en moyenne de 8,5 ans. Pour nous, cela est inacceptable. Les idées qui se trouvent maintenant sur la table ne rencontrent en aucune façon les limites inférieures fixées par l'ACMP-CGPM. "Nous n'avons rien appris", a renchéri la Centrale générale des Services Publics (CGSP-ACOD). Selon le cabinet de M. Michel (MR), cette réunion avait pour but de "nourrir le dialogue". Les quatre syndicats doivent rencontrer vendredi le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR). (Belga)