Les forces armées belges sont en période de "reconditionnement" avec la réduction des engagements en opérations à l'étranger, a affirmé le chef de la Défense (Chod) lors d'une rencontre avec quelques journalistes à l'état-major général, installé à Evere. Avec le retour des militaires belges déployés en Afghanistan, en Jordanie et au Mali, la présence militaire belge dans des missions à l'étranger est tombée à un minimum historique: 340 hommes et femmes. "Il y a moins d'opportunités" d'engagements militaires à l'étranger qui se présentent actuellement, "ce sont des choix politiques", a souligné l'amiral Hofman, qui a toutefois préparé un menu d'opérations - sans doute encore au Sahel et dans les pays baltes - à destination de la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS). A charge pour elle de faire des arbitrages et de présenter un plan d'opérations 2022 au gouvernement fédéral, vers la fin du mois prochain. Le Chod a toutefois souligné que cette phase de reconditionnement allait être utile pour former davantage le personnel, '"entretenir le matériel" et "renforcer nos structures". "Moins de déploiements opérationnels, cela m'arrange en cette période de transition", a dit l'amiral, en faisant aussi référence aux nouveaux matériels commandés par le précédent gouvernement et qui arrivera dans les prochaines années, nécessitant aussi des formations spécifiques. (Belga)

Les forces armées belges sont en période de "reconditionnement" avec la réduction des engagements en opérations à l'étranger, a affirmé le chef de la Défense (Chod) lors d'une rencontre avec quelques journalistes à l'état-major général, installé à Evere. Avec le retour des militaires belges déployés en Afghanistan, en Jordanie et au Mali, la présence militaire belge dans des missions à l'étranger est tombée à un minimum historique: 340 hommes et femmes. "Il y a moins d'opportunités" d'engagements militaires à l'étranger qui se présentent actuellement, "ce sont des choix politiques", a souligné l'amiral Hofman, qui a toutefois préparé un menu d'opérations - sans doute encore au Sahel et dans les pays baltes - à destination de la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS). A charge pour elle de faire des arbitrages et de présenter un plan d'opérations 2022 au gouvernement fédéral, vers la fin du mois prochain. Le Chod a toutefois souligné que cette phase de reconditionnement allait être utile pour former davantage le personnel, '"entretenir le matériel" et "renforcer nos structures". "Moins de déploiements opérationnels, cela m'arrange en cette période de transition", a dit l'amiral, en faisant aussi référence aux nouveaux matériels commandés par le précédent gouvernement et qui arrivera dans les prochaines années, nécessitant aussi des formations spécifiques. (Belga)