Selon le ministre, un groupe de travail de l'Otan, auquel a pris part la Défense belge, "a constaté que les chiffres belges ne contrastaient pas avec la moyenne européenne et que nos mesures de prévention étaient dans la même lignée que celles des autres pays". Le taux de suicide des militaires est plus élevé que le taux moyen de la population, qui tourne autour de 20 suicides pour 100.000 habitants par an (celui de l'armée avoisine les 40/100.000 pour 2016). Steven Vandeput précise qu'"une analyse est en cours concernant le retour et la réintégration des militaires après une opération", une période qui peut être associée à un stress post-traumatique. (Belga)

Selon le ministre, un groupe de travail de l'Otan, auquel a pris part la Défense belge, "a constaté que les chiffres belges ne contrastaient pas avec la moyenne européenne et que nos mesures de prévention étaient dans la même lignée que celles des autres pays". Le taux de suicide des militaires est plus élevé que le taux moyen de la population, qui tourne autour de 20 suicides pour 100.000 habitants par an (celui de l'armée avoisine les 40/100.000 pour 2016). Steven Vandeput précise qu'"une analyse est en cours concernant le retour et la réintégration des militaires après une opération", une période qui peut être associée à un stress post-traumatique. (Belga)