"Nous avons des mois très difficiles devant nous. (...) Nous savions que ce ne serait pas facile, nous sommes convaincus que c'est l'unique voie", a déclaré M. Macri au lendemain de l'annonce d'un prêt du FMI à l'Argentine de 57 milliards de dollars. L'inflation atteindra plus de 40% sur l'année 2018, entraînant une dégradation considérable du pouvoir d'achat des Argentins. L'année devrait se terminer avec une récession de 2,4%, qui se traduit par une augmentation du chômage. "Notre objectif sera toujours de réduire la pauvreté", a assuré le président, lors d'une intervention télévisée depuis le palais présidentiel. "Cela doit être la dernière crise, a-t-il ajouté. Une fois passée la tempête, nous aurons à nouveau de la croissance". (Belga)

"Nous avons des mois très difficiles devant nous. (...) Nous savions que ce ne serait pas facile, nous sommes convaincus que c'est l'unique voie", a déclaré M. Macri au lendemain de l'annonce d'un prêt du FMI à l'Argentine de 57 milliards de dollars. L'inflation atteindra plus de 40% sur l'année 2018, entraînant une dégradation considérable du pouvoir d'achat des Argentins. L'année devrait se terminer avec une récession de 2,4%, qui se traduit par une augmentation du chômage. "Notre objectif sera toujours de réduire la pauvreté", a assuré le président, lors d'une intervention télévisée depuis le palais présidentiel. "Cela doit être la dernière crise, a-t-il ajouté. Une fois passée la tempête, nous aurons à nouveau de la croissance". (Belga)