L'objet du mail est intitulé: "Demande de permis de démolition des hauts-fournaux".

"Plus rien ne m'étonne chez lui (Mittal, ndlr)", a déclaré le bourgmestre de Seraing Alain Mathot, interrogé par Sudpresse. De son côté, Jordan Atanasov de la CSC estime que "l'annonce lundi de l'achat d'une nouvelle planeuse et ce mail pour demander la démolition des hauts-fourneaux, c'est clairement un signal donné à l'extérieur de sa détermination à fermer le chaud et à conserver le froid qui l'intéresse".

ArcelorMittal parle d'une obligation légale. "Nous avons déposé un plan d'assainissement en janvier", explique se porte-parole. "Et ce mail a été envoyé lundi soir uniquement pour avoir des renseignements complémentaires."

Par ailleurs, L'Echo explique qu'ArcelorMittal a décidé de reporter d'un an des investissements de près de 32 millions d'euros sur deux lignes du froid à Liège, ce qui met en danger la pérennité de celles-ci. "Les dossiers ne sont pas assez bien ficelés pour être lancés cette année", a justifié la porte-parole du groupe.