"Les blessés sont espagnols", a indiqué dans un communiqué le ministère espagnol des Affaires étrangères, dont un porte-parole a précisé qu'ils étaient au nombre de "quatre". Le ministère a précisé qu'à la demande des blessés, aucune autre information ne serait donnée à leur sujet. Les autorités saoudiennes n'avaient fait état lundi que de trois blessés. Un porte-parole de la police de la capitale saoudienne avait annoncé que l'auteur de l'attaque, un résident de nationalité yéménite de 33 ans, avait été arrêté immédiatement après l'attaque des artistes, en possession du couteau utilisé. La chaîne de télévision d'Etat Al-Ekhbariya avait diffusé des images d'un homme qui se ruait sur scène pour attaquer les artistes, vêtus de costumes et dansant devant le public. L'agression s'était déroulée au King Abdullah Park, un des lieux qui accueillent la "Riyadh Season", un festival de spectacles et de divertissements divers organisé dans la capitale saoudienne pour casser son image conservatrice. Sous l'impulsion du puissant prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, l'Arabie saoudite a connu de nombreuses réformes, comme l'autorisation de conduire pour les femmes, la réouverture de salles de cinéma, l'organisation de spectacles mixtes et l'ouverture au tourisme étranger. Ces réformes ont entraîné la crispation des plus conservateurs dans le royaume. (Belga)

"Les blessés sont espagnols", a indiqué dans un communiqué le ministère espagnol des Affaires étrangères, dont un porte-parole a précisé qu'ils étaient au nombre de "quatre". Le ministère a précisé qu'à la demande des blessés, aucune autre information ne serait donnée à leur sujet. Les autorités saoudiennes n'avaient fait état lundi que de trois blessés. Un porte-parole de la police de la capitale saoudienne avait annoncé que l'auteur de l'attaque, un résident de nationalité yéménite de 33 ans, avait été arrêté immédiatement après l'attaque des artistes, en possession du couteau utilisé. La chaîne de télévision d'Etat Al-Ekhbariya avait diffusé des images d'un homme qui se ruait sur scène pour attaquer les artistes, vêtus de costumes et dansant devant le public. L'agression s'était déroulée au King Abdullah Park, un des lieux qui accueillent la "Riyadh Season", un festival de spectacles et de divertissements divers organisé dans la capitale saoudienne pour casser son image conservatrice. Sous l'impulsion du puissant prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, l'Arabie saoudite a connu de nombreuses réformes, comme l'autorisation de conduire pour les femmes, la réouverture de salles de cinéma, l'organisation de spectacles mixtes et l'ouverture au tourisme étranger. Ces réformes ont entraîné la crispation des plus conservateurs dans le royaume. (Belga)