"L'islamophobie est à la fois un marchepied pour l'extrême droite mais aussi pour la propagande de Daesh. Le risque de ces polémiques à répétition, c'est la démission des citoyens musulmans", met en garde Hajib el Hajjaji, vice-président du CCIB. Il estime que l'islamophobie alimente le terreau de la radicalisation. "Si on veut lutter contre la radicalisation, nous avons besoin d'un plan global contre le racisme, avec un volet islamophobie", affirme-t-il, ajoutant entre autres qu'on ne peut plus "rester indifférent face au flot de commentaires racistes sur les réseaux sociaux". (Belga)

"L'islamophobie est à la fois un marchepied pour l'extrême droite mais aussi pour la propagande de Daesh. Le risque de ces polémiques à répétition, c'est la démission des citoyens musulmans", met en garde Hajib el Hajjaji, vice-président du CCIB. Il estime que l'islamophobie alimente le terreau de la radicalisation. "Si on veut lutter contre la radicalisation, nous avons besoin d'un plan global contre le racisme, avec un volet islamophobie", affirme-t-il, ajoutant entre autres qu'on ne peut plus "rester indifférent face au flot de commentaires racistes sur les réseaux sociaux". (Belga)