Mercredi, le réacteur Tihange 1 avait été mis à l'arrêt, un bâtiment de la partie non-nucléaire ayant été endommagé durant des travaux. Selon le site de transparence d'Engie, cela devrait être le cas au moins jusqu'au 30 septembre, et non plus jusque dimanche comme initialement prévu. "Les ingénieurs nous indiquent qu'un redémarrage dans de bonnes conditions ne peut avoir lieu avant cette date", explique Engie Electrabel.

Quant à l'unité 2, on ignore encore à quel moment elle pourra être à nouveau raccordée au réseau.

Le parc énergétique d'Engie Electrabel est cependant suffisamment diversifié pour assurer les capacités nécessaires à l'approvisionnement en électricité, assure-t-on. Un constat encore renforcé par les conditions climatiques actuelles. Toutefois, la baisse de charge du réacteur Tihange 3 qui devait avoir lieu vendredi a été postposée à dimanche matin, justement dans le but d'assurer un approvisionnement suffisant au réseau.

Mercredi, le réacteur Tihange 1 avait été mis à l'arrêt, un bâtiment de la partie non-nucléaire ayant été endommagé durant des travaux. Selon le site de transparence d'Engie, cela devrait être le cas au moins jusqu'au 30 septembre, et non plus jusque dimanche comme initialement prévu. "Les ingénieurs nous indiquent qu'un redémarrage dans de bonnes conditions ne peut avoir lieu avant cette date", explique Engie Electrabel. Quant à l'unité 2, on ignore encore à quel moment elle pourra être à nouveau raccordée au réseau. Le parc énergétique d'Engie Electrabel est cependant suffisamment diversifié pour assurer les capacités nécessaires à l'approvisionnement en électricité, assure-t-on. Un constat encore renforcé par les conditions climatiques actuelles. Toutefois, la baisse de charge du réacteur Tihange 3 qui devait avoir lieu vendredi a été postposée à dimanche matin, justement dans le but d'assurer un approvisionnement suffisant au réseau.