L'ouverture de cette séance de commission avait déjà été reportée de 14h00 à 15h30, alors que le sort de la ministre était toujours débattu au sein de son parti. Le député CD&V Robrecht Bothuyne, interrogé quant à savoir si son parti avait encore une ministre de l'Environnement et de l'Agriculture, a répondu "je le pense"... Présenté comme un remplaçant potentiel de la ministre, M. Bothuyne a toutefois assuré la soutenir.

Sous le feu des critiques

Mme Schauvliege est sous le feu des critiques pour avoir affirmé le week-end dernier que les marches pour le climat organisées depuis plusieurs semaines s'apparentaient à un complot, ce que la Sûreté de l'Etat lui aurait confirmé. Selon elle, ces actions sont téléguidées par des organisations environnementales qui voudraient faire payer au CD&V son soutien aux grandes manifestations agricoles ayant conduit, à l'époque, à la démission de Vera Dua (Agalev/Groen).

La ministre est depuis revenue sur ses propos et a présenté des excuses.

L'ouverture de cette séance de commission avait déjà été reportée de 14h00 à 15h30, alors que le sort de la ministre était toujours débattu au sein de son parti. Le député CD&V Robrecht Bothuyne, interrogé quant à savoir si son parti avait encore une ministre de l'Environnement et de l'Agriculture, a répondu "je le pense"... Présenté comme un remplaçant potentiel de la ministre, M. Bothuyne a toutefois assuré la soutenir. Mme Schauvliege est sous le feu des critiques pour avoir affirmé le week-end dernier que les marches pour le climat organisées depuis plusieurs semaines s'apparentaient à un complot, ce que la Sûreté de l'Etat lui aurait confirmé. Selon elle, ces actions sont téléguidées par des organisations environnementales qui voudraient faire payer au CD&V son soutien aux grandes manifestations agricoles ayant conduit, à l'époque, à la démission de Vera Dua (Agalev/Groen). La ministre est depuis revenue sur ses propos et a présenté des excuses.