Elle rend la FGTB coupable du décès de deux personnes cette semaine à Liège alors que des militants avaient organisé un blocage de la route pour protester contre la politique du gouvernement. J'en ai "soupé des syndicats", a-t-elle lancé dans un communiqué cinglant.

"Ces derniers jours, deux personnes sont décédées à cause des actions syndicales", a indiqué la députée, évoquant la mort, après une rupture d'anévrisme, d'une touriste danoise prise en charge par un chirurgien qui avait été retardé sur le chemin de l'hôpital, et d'une personne succombant à un infarctus alors qu'elle se trouvait dans un véhicule pris dans les embouteillages.

"Quand on tombe mort à la suite de nuisances créées par des piquets de grève, une limite est franchie", a averti l'élue nationaliste visant particulièrement la FGTB.

La députée appelle la majorité à laquelle elle appartient à agir. Il faut notamment "revoir le droit de grève", prévient-elle en s'adressant au CD&V, proche du syndicat chrétien. "Si le CD&V n'en est toujours pas convaincu après deux morts, on peut se demander combien de morts il faudra au CD&V pour commencer à réfléchir aux limites du droit de grève", a-t-elle dit.