"Il y a pas assez de tentes, de nourriture et de médicaments pour les personnes touchées. Il y a aussi un besoin de couvertures et de vêtements", s'est alarmé Saviour Kasukuwere, ministre des Collectivités territoriales, cité par le Herald. "J'appelle les partenaires du développement, le secteur privé et la population à s'allier au gouvernement pour soutenir les programmes d'aide humanitaire", a-t-il ajouté. Selon le Herald, plus de 2.000 personnes ont été déplacées et 70 barrages détruits en raison des fortes pluies qui se sont abattues sur l'est et le sud du Zimbabwe, ces derniers mois. Après la sécheresse aggravée par le phénomène El Nino, courant chaud équatorial du Pacifique, le Zimbabwe subit de plein fouet les effets de la Nina, phénomène climatique inverse qui se caractérise par de fortes précipitations. (Belga)

"Il y a pas assez de tentes, de nourriture et de médicaments pour les personnes touchées. Il y a aussi un besoin de couvertures et de vêtements", s'est alarmé Saviour Kasukuwere, ministre des Collectivités territoriales, cité par le Herald. "J'appelle les partenaires du développement, le secteur privé et la population à s'allier au gouvernement pour soutenir les programmes d'aide humanitaire", a-t-il ajouté. Selon le Herald, plus de 2.000 personnes ont été déplacées et 70 barrages détruits en raison des fortes pluies qui se sont abattues sur l'est et le sud du Zimbabwe, ces derniers mois. Après la sécheresse aggravée par le phénomène El Nino, courant chaud équatorial du Pacifique, le Zimbabwe subit de plein fouet les effets de la Nina, phénomène climatique inverse qui se caractérise par de fortes précipitations. (Belga)