"Nous avons notamment été contactés par l'Union belge de football qui souhaite être du côté de ceux qui apportent des solutions" pour un retour du public dans les stades, indique ainsi ce dimanche Charles Gardier. "On pourrait également proposer très rapidement, et en tout cas avant la fin du mois de mars, un match de basket test au Country Hall de Liège, avec les protocoles qui avaient été définis en septembre et une analyse scientifique des données", enchaîne Philippe Dodrimont, lui aussi parlementaire MR et administrateur du club de Liège Basket. "Unissons nos forces: les analyses des événements tests pour la culture, comme le concert de Ykons, peuvent également servir pour le monde du sport et inversement", ajoute Charles Gardier. "Notre objectif, c'est vraiment de se servir de toutes les études qui peuvent être réalisées, que ce soit en Wallonie, en Flandre ou à Bruxelles, et d'y associer différents secteurs toujours impactés par la crise de manière coordonnée", poursuit-il. Reste à savoir combien de temps prendront l'organisation de ces événements tests et l'analyse des données qui y seront collectées. "Nous devons être rapidement dans l'opérationnel. Ces initiatives ne ralentiront pas les choses et pourraient permettre à ces secteurs, grâce aux données récoltées et à leur décryptage, d'accueillir du public même si les chiffres de contaminations remontent", estime encore Charles Gardier. Les deux parlementaires libéraux en ont déjà discuté avec la ministre des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny, qui "soutient la démarche" et la mettra sur la table de la conférence interministérielle (CIM) sports prévue le 17 mars, assurent-ils enfin. (Belga)

"Nous avons notamment été contactés par l'Union belge de football qui souhaite être du côté de ceux qui apportent des solutions" pour un retour du public dans les stades, indique ainsi ce dimanche Charles Gardier. "On pourrait également proposer très rapidement, et en tout cas avant la fin du mois de mars, un match de basket test au Country Hall de Liège, avec les protocoles qui avaient été définis en septembre et une analyse scientifique des données", enchaîne Philippe Dodrimont, lui aussi parlementaire MR et administrateur du club de Liège Basket. "Unissons nos forces: les analyses des événements tests pour la culture, comme le concert de Ykons, peuvent également servir pour le monde du sport et inversement", ajoute Charles Gardier. "Notre objectif, c'est vraiment de se servir de toutes les études qui peuvent être réalisées, que ce soit en Wallonie, en Flandre ou à Bruxelles, et d'y associer différents secteurs toujours impactés par la crise de manière coordonnée", poursuit-il. Reste à savoir combien de temps prendront l'organisation de ces événements tests et l'analyse des données qui y seront collectées. "Nous devons être rapidement dans l'opérationnel. Ces initiatives ne ralentiront pas les choses et pourraient permettre à ces secteurs, grâce aux données récoltées et à leur décryptage, d'accueillir du public même si les chiffres de contaminations remontent", estime encore Charles Gardier. Les deux parlementaires libéraux en ont déjà discuté avec la ministre des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny, qui "soutient la démarche" et la mettra sur la table de la conférence interministérielle (CIM) sports prévue le 17 mars, assurent-ils enfin. (Belga)