Des milliers de policiers, militaires et supplétifs des forces du Hachd al-Chaabi, ainsi qu'une centaine de véhicules blindés qui avaient participé durant neuf mois à d'âpres combats de rue ayant abouti le 10 juillet à l'écrasement de l'EI, ont défilé dans l'est de la deuxième ville d'Irak. L'ouest de Mossoul, cité du nord de l'Irak le long du fleuve Tigre, est encore sous les décombres tant la bataille fut violente dans cette partie de la ville où s'étaient retranchés les djihadistes. Cette parade militaire se voulait aussi une revanche sur la terrible humiliation de juin 2014, lorsque les djihadistes avaient pris la ville presque sans combats après une retraite sans gloire des forces irakiennes. "Ce défilé, le premier de ce genre depuis la libération de la ville, a une signification symbolique. C'est un message au monde que Mossoul s'est remise sur pied et est retournée à l'Irak", a affirmé le chef de la police de la province de Ninive, dont Mossoul est le chef-lieu, le général Wathaq al-Hamadani. Les rues étaient décorées de fleurs et de guirlandes tandis que de la musique agrémentait la parade. Le commandant de la brigade 7 du Hachd al-Chaabi, cheikh Omar Ibrahim, a exhorté "le gouvernement fédéral et les autorités locales à accélérer la reconstruction, réparer les ponts, permettre aux habitants de revenir et de retrouver une vie normale". (Belga)

Des milliers de policiers, militaires et supplétifs des forces du Hachd al-Chaabi, ainsi qu'une centaine de véhicules blindés qui avaient participé durant neuf mois à d'âpres combats de rue ayant abouti le 10 juillet à l'écrasement de l'EI, ont défilé dans l'est de la deuxième ville d'Irak. L'ouest de Mossoul, cité du nord de l'Irak le long du fleuve Tigre, est encore sous les décombres tant la bataille fut violente dans cette partie de la ville où s'étaient retranchés les djihadistes. Cette parade militaire se voulait aussi une revanche sur la terrible humiliation de juin 2014, lorsque les djihadistes avaient pris la ville presque sans combats après une retraite sans gloire des forces irakiennes. "Ce défilé, le premier de ce genre depuis la libération de la ville, a une signification symbolique. C'est un message au monde que Mossoul s'est remise sur pied et est retournée à l'Irak", a affirmé le chef de la police de la province de Ninive, dont Mossoul est le chef-lieu, le général Wathaq al-Hamadani. Les rues étaient décorées de fleurs et de guirlandes tandis que de la musique agrémentait la parade. Le commandant de la brigade 7 du Hachd al-Chaabi, cheikh Omar Ibrahim, a exhorté "le gouvernement fédéral et les autorités locales à accélérer la reconstruction, réparer les ponts, permettre aux habitants de revenir et de retrouver une vie normale". (Belga)