Des taux très élevés de benzoylecgonine - une métabolite qui trahit la consommation de cocaïne - ont donc été détectés sur le site de traitement des eaux usées d'Anvers-Sud avec constance en 2011, 2012 et 2013, plaçant Anvers (consommation estimée: 837 mg de cocaïne par jour par millier de personnes) au-dessus des villes disposant déjà de taux records comme Amsterdam (393 mg), Londres (711 mg) ou Zurich (679 mg), selon cette étude publiée dans la revue Addiction et dévoilée à Lisbonne lors du rapport annuel de l'Observatoire européen des drogues et toxicomanies (OEDT).

Anvers détient également la palme pour les résidus d'amphétamines (185 mg).

L'étude couvre 42 villes (47 sites d'épuration) de tailles variables, dans 21 pays. Elle a également révélé que plus une agglomération est grande, plus la consommation de stupéfiants par habitant est élevée.

Des taux très élevés de benzoylecgonine - une métabolite qui trahit la consommation de cocaïne - ont donc été détectés sur le site de traitement des eaux usées d'Anvers-Sud avec constance en 2011, 2012 et 2013, plaçant Anvers (consommation estimée: 837 mg de cocaïne par jour par millier de personnes) au-dessus des villes disposant déjà de taux records comme Amsterdam (393 mg), Londres (711 mg) ou Zurich (679 mg), selon cette étude publiée dans la revue Addiction et dévoilée à Lisbonne lors du rapport annuel de l'Observatoire européen des drogues et toxicomanies (OEDT). Anvers détient également la palme pour les résidus d'amphétamines (185 mg). L'étude couvre 42 villes (47 sites d'épuration) de tailles variables, dans 21 pays. Elle a également révélé que plus une agglomération est grande, plus la consommation de stupéfiants par habitant est élevée.