"Nous avons bien préparé l'avenir. La loi pandémie nous permet de bénéficier d'une base solide, tant sur le plan organisationnel que sur le plan juridique", a-t-elle déclaré. "Tout au long du processus d'élaboration de la loi, j'ai été particulièrement attentive à la question de la séparation des pouvoirs et à la proportionnalité des mesures. En outre, je me suis efforcée d'établir un ensemble de règles univoques, transparentes et cohérentes. Je suis donc ravie que le Parlement ait approuvé le projet." Selon elle, l'opposition a toutefois "décidé de ralentir le processus parlementaire en saisissant, à trois reprises, le Conseil d'État sur toute une série d'amendements au projet de loi pandémie. Il ressort clairement de ces avis que l'approche de la majorité est reconnue par le Conseil d'État." Annelies Verlinden estime avoir cherché et trouvé "l'équilibre entre les droits et libertés constitutionnels et une gestion rapide et adéquate qu'exige une crise sanitaire". "La garantie de la sécurité et de la protection juridiques, la participation parlementaire, le contrôle démocratique et une transparence maximale lors de la gestion d'une situation de crise, constituent les fondements de la loi pandémie", conclut-elle. (Belga)

"Nous avons bien préparé l'avenir. La loi pandémie nous permet de bénéficier d'une base solide, tant sur le plan organisationnel que sur le plan juridique", a-t-elle déclaré. "Tout au long du processus d'élaboration de la loi, j'ai été particulièrement attentive à la question de la séparation des pouvoirs et à la proportionnalité des mesures. En outre, je me suis efforcée d'établir un ensemble de règles univoques, transparentes et cohérentes. Je suis donc ravie que le Parlement ait approuvé le projet." Selon elle, l'opposition a toutefois "décidé de ralentir le processus parlementaire en saisissant, à trois reprises, le Conseil d'État sur toute une série d'amendements au projet de loi pandémie. Il ressort clairement de ces avis que l'approche de la majorité est reconnue par le Conseil d'État." Annelies Verlinden estime avoir cherché et trouvé "l'équilibre entre les droits et libertés constitutionnels et une gestion rapide et adéquate qu'exige une crise sanitaire". "La garantie de la sécurité et de la protection juridiques, la participation parlementaire, le contrôle démocratique et une transparence maximale lors de la gestion d'une situation de crise, constituent les fondements de la loi pandémie", conclut-elle. (Belga)