En cas de maintien à Anderlecht, le projet d'agrandissement du stade jusqu'à concurrence de 30.000 places de reste d'actualité, assorti de la création d'un parking de 1.550 places semi-enterré, qui serait partagé avec l'hôpital Joseph Bracops tout proche. En cas de départ, une mixité de logements, de commerces, mais aussi un pôle sportif et de loisirs et une école seront au centre de deux variantes soutenues par la commune, ont affirmé jeudi le bourgmestre de la Commune Eric Tomas (PS) et l'échevin du Développement urbain Gaëtan Van Goidsenhoven (MR). "En tout état de cause, la plus mauvaise des hypothèses dans la situation actuelle serait que le Sporting ne décide ni de partir dans un nouveau stade à Grimbergen, ni d'agrandir son stade actuel car la commune comme la Région bruxelloise ont un besoin criant de logements, d'écoles et d'infrastructures sportives", a commenté le bourgmestre, aux côtés de l'échevin qui a présenté les trois options par le détail. (Belga)

En cas de maintien à Anderlecht, le projet d'agrandissement du stade jusqu'à concurrence de 30.000 places de reste d'actualité, assorti de la création d'un parking de 1.550 places semi-enterré, qui serait partagé avec l'hôpital Joseph Bracops tout proche. En cas de départ, une mixité de logements, de commerces, mais aussi un pôle sportif et de loisirs et une école seront au centre de deux variantes soutenues par la commune, ont affirmé jeudi le bourgmestre de la Commune Eric Tomas (PS) et l'échevin du Développement urbain Gaëtan Van Goidsenhoven (MR). "En tout état de cause, la plus mauvaise des hypothèses dans la situation actuelle serait que le Sporting ne décide ni de partir dans un nouveau stade à Grimbergen, ni d'agrandir son stade actuel car la commune comme la Région bruxelloise ont un besoin criant de logements, d'écoles et d'infrastructures sportives", a commenté le bourgmestre, aux côtés de l'échevin qui a présenté les trois options par le détail. (Belga)