Le groupe a indiqué dans un document transmis au gendarme américain des marchés financiers, la SEC, avoir reçu en janvier une citation à comparaître devant un grand jury new-yorkais, une instance de citoyens qui intervient en général pour décider, en fonction des éléments présentés par le procureur, s'il y a lieu ou non de tenir un procès. Le Bureau de la protection financière des consommateurs (CFPB) a aussi demandé des informations "sur les pratiques de ventes aux consommateurs", a ajouté American Express. Le groupe avait commencé dès mai 2020 à répondre aux requêtes exigées dans le cadre d'une enquête engagée par le ministère de la Justice et l'Office of the Comptroller of the Currency (OCC), un des principaux régulateurs du secteur bancaire aux Etats-Unis. L'enquête porte sur "les pratiques commerciales historiques liées à certaines ventes de cartes à des petites entreprises", indique le document sans donner plus de précisions. (Belga)

Le groupe a indiqué dans un document transmis au gendarme américain des marchés financiers, la SEC, avoir reçu en janvier une citation à comparaître devant un grand jury new-yorkais, une instance de citoyens qui intervient en général pour décider, en fonction des éléments présentés par le procureur, s'il y a lieu ou non de tenir un procès. Le Bureau de la protection financière des consommateurs (CFPB) a aussi demandé des informations "sur les pratiques de ventes aux consommateurs", a ajouté American Express. Le groupe avait commencé dès mai 2020 à répondre aux requêtes exigées dans le cadre d'une enquête engagée par le ministère de la Justice et l'Office of the Comptroller of the Currency (OCC), un des principaux régulateurs du secteur bancaire aux Etats-Unis. L'enquête porte sur "les pratiques commerciales historiques liées à certaines ventes de cartes à des petites entreprises", indique le document sans donner plus de précisions. (Belga)