Ces motions, sans être contraignantes, donneront le cap et le niveau d'ambition de l'organisation forte de 1.400 membres (Etats, agences gouvernementales, ONG, peuples autochtones, associations d'entreprises). La motion visant à protéger 80% de l'Amazonie d'ici à 2025 a été approuvée par 100% des membres, selon Mamadou Diallo, membre de la présidence de l'assemblée des membres, selon la retransmission en direct depuis Marseille. Elle demande aux membres de l'UICN d'"appuyer les objectifs de conservation par zone, dans le but de protéger, conserver et gérer durablement au moins 80% de l'Amazonie d'ici à 2025" en coopération avec les peuples autochtones. L'UICN a aussi adopté à une écrasante majorité une motion pour "renforcer la protection des mammifères marins par la coopération régionale", prévoyant notamment "des zones de protection renforcée" et des mesures de protection comme des "fermetures saisonnières" de pêche ou "la réduction de la vitesse des navires. La France connaît depuis des années des échouages massifs de dauphins sur la côte atlantique. Le gouvernement a pris des mesures mais les ONG demandent des actions plus fortes comme des fermetures temporaires pour la pêche dans le golfe de Gascogne où pêchent aussi des navires espagnols, s'appuyant sur les préconisations de scientifiques. (Belga)

Ces motions, sans être contraignantes, donneront le cap et le niveau d'ambition de l'organisation forte de 1.400 membres (Etats, agences gouvernementales, ONG, peuples autochtones, associations d'entreprises). La motion visant à protéger 80% de l'Amazonie d'ici à 2025 a été approuvée par 100% des membres, selon Mamadou Diallo, membre de la présidence de l'assemblée des membres, selon la retransmission en direct depuis Marseille. Elle demande aux membres de l'UICN d'"appuyer les objectifs de conservation par zone, dans le but de protéger, conserver et gérer durablement au moins 80% de l'Amazonie d'ici à 2025" en coopération avec les peuples autochtones. L'UICN a aussi adopté à une écrasante majorité une motion pour "renforcer la protection des mammifères marins par la coopération régionale", prévoyant notamment "des zones de protection renforcée" et des mesures de protection comme des "fermetures saisonnières" de pêche ou "la réduction de la vitesse des navires. La France connaît depuis des années des échouages massifs de dauphins sur la côte atlantique. Le gouvernement a pris des mesures mais les ONG demandent des actions plus fortes comme des fermetures temporaires pour la pêche dans le golfe de Gascogne où pêchent aussi des navires espagnols, s'appuyant sur les préconisations de scientifiques. (Belga)