Selon la police cantonale des Grisons, elles "n'ont pas pu être retrouvées" pour le moment. Les autorités ont mis sur pied une zone d'exclusion aérienne d'un rayon de 5 km pour faciliter le travail des sauveteurs. Selon le journal Blick, citant un porte-parole de la police, les téléphones portables ne passent pas partout dans cette région. "Nous espérons que c'est la raison pour laquelle nous n'avons pas pu contacter les personnes disparues", a expliqué ce porte-parole, Markus Walser. L'accident est survenu mercredi à 09H30. Une masse rocheuse de quatre millions de mètres cubes s'est détachée de la paroi du Piz Cengalo et s'est déversée dans une vallée en direction du petit village de Bondo, à proximité de la frontière italienne. Alertés par un "système d'alarme dans la montagne, la police et les pompiers ont évacué" les habitants du village, précise une porte-parole de la police des Grisons, Chiarella Piana. Selon le service sismologique suisse, les "vibrations" équivalaient à un séisme de magnitude 3. Cet "événement était attendu" depuis plusieurs années car des chutes de pierre avaient été enregistrées dans la zone en 2011, 2012, 2016 et le 21 août 2017, explique le service sismologique suisse sur son site internet. Au total, douze bâtiments ont été endommagés ou détruits, dont cinq à Bondo, selon la police. La route principale de la vallée sud des Grisons, reliant Stampa à Castasegna, a été fermée. Une réévaluation de la situation, avant un éventuel retour des habitants chez eux, sera effectuée par les autorités vendredi à 10H00. (Belga)

Selon la police cantonale des Grisons, elles "n'ont pas pu être retrouvées" pour le moment. Les autorités ont mis sur pied une zone d'exclusion aérienne d'un rayon de 5 km pour faciliter le travail des sauveteurs. Selon le journal Blick, citant un porte-parole de la police, les téléphones portables ne passent pas partout dans cette région. "Nous espérons que c'est la raison pour laquelle nous n'avons pas pu contacter les personnes disparues", a expliqué ce porte-parole, Markus Walser. L'accident est survenu mercredi à 09H30. Une masse rocheuse de quatre millions de mètres cubes s'est détachée de la paroi du Piz Cengalo et s'est déversée dans une vallée en direction du petit village de Bondo, à proximité de la frontière italienne. Alertés par un "système d'alarme dans la montagne, la police et les pompiers ont évacué" les habitants du village, précise une porte-parole de la police des Grisons, Chiarella Piana. Selon le service sismologique suisse, les "vibrations" équivalaient à un séisme de magnitude 3. Cet "événement était attendu" depuis plusieurs années car des chutes de pierre avaient été enregistrées dans la zone en 2011, 2012, 2016 et le 21 août 2017, explique le service sismologique suisse sur son site internet. Au total, douze bâtiments ont été endommagés ou détruits, dont cinq à Bondo, selon la police. La route principale de la vallée sud des Grisons, reliant Stampa à Castasegna, a été fermée. Une réévaluation de la situation, avant un éventuel retour des habitants chez eux, sera effectuée par les autorités vendredi à 10H00. (Belga)