Le lieu de culte a été perquisitionné à l'aube, tout comme 24 autres lieux de la capitale allemande dans le cadre d'une opération qui a mobilisé 450 effectifs selon la police. L'association religieuse "Fussilet 33", nom qui fait référence à l'adresse de cette mosquée du quartier d'Alt-Moabit à Berlin, déjà dans le viseur des enquêteurs, "fait l'objet d'une interdiction depuis aujourd'hui 6h00, a indiqué la police dans un communiqué. La mosquée salafiste "Fussilet 33" est souvent présentée dans les médias allemands comme la "mosquée de l'État islamique". Les enquêteurs avaient établi qu'Anis Amri, le jeune demandeur d'asile tunisien qui a lancé un camion sur la foule en décembre à Berlin, tuant douze personnes et en blessant des dizaines d'autres, la fréquentait régulièrement. L'attentat avait été revendiqué par l'EI. (Belga)

Le lieu de culte a été perquisitionné à l'aube, tout comme 24 autres lieux de la capitale allemande dans le cadre d'une opération qui a mobilisé 450 effectifs selon la police. L'association religieuse "Fussilet 33", nom qui fait référence à l'adresse de cette mosquée du quartier d'Alt-Moabit à Berlin, déjà dans le viseur des enquêteurs, "fait l'objet d'une interdiction depuis aujourd'hui 6h00, a indiqué la police dans un communiqué. La mosquée salafiste "Fussilet 33" est souvent présentée dans les médias allemands comme la "mosquée de l'État islamique". Les enquêteurs avaient établi qu'Anis Amri, le jeune demandeur d'asile tunisien qui a lancé un camion sur la foule en décembre à Berlin, tuant douze personnes et en blessant des dizaines d'autres, la fréquentait régulièrement. L'attentat avait été revendiqué par l'EI. (Belga)